Natasha Kanapé Fontaine

https://natashakanapefontaine.com/

… »Je rechanterai à nouveau les berceuses pour réveiller les peuples,                                        la survivance et ma mère.

Je me retire écorce les mots, où la colère a sué, où la colère a bûché brave.

Les yeux bandés de chemins à garnir, ma grand-mère gravit les montagnes.

La baie est un fleuve dans un seul fruit.

Je lave mes vêtements dans un cercle de métal.

Je m’appellerai à nouveau braises et écorce, reprendrai le nom de mon père, me souviendrai de la naissance des cieux mon peuple.

Je reprendrai les anguilles, les redonnerai à la mer et je redeviendrai le pays que mes ancêtres ont bâti jadis sur les abords du fleuve. »… -Natasha Kanapé Fontaine, extrait d’un poèmes qu’elle livre dans Territoire Ishkueu Territoire Femme.

http://ici.radio-canada.ca/tele/tout-le-monde-en-parle/site/segments/entrevue/63746/natasha-kanape-fontaine-poesie-autochtone-actrice-artiste

http://memoiredencrier.com/natasha-kanape-fontaine/

https://www.babelio.com/auteur/Natasha-Kanape-Fontaine/251208/citations

https://vimeo.com/146701782

 

p23

I will sing lullabies once again
to wake the people, for those who will follow
and for my mother.

Withdrawn, I peel the bark of words,where anger sweated,                                                   where anger bravely worked her way.

Her eyes blindfolded by roads to embellish,                                                                                       my grandmother scales mountains.

The bay is a river encompassed
in a single fruit.

I wash my clothes in a metal ring.

I will once again call myself
embers and bark.

I will reclaim my fathers name,                                                                                                               I will remember the birth
of the skies, my people!

I will capture the eels,
and give them back to the sea.

And I will become the country
my ancestors once built on the river banks.                                                                                                  -Natasha Kanapé Fontaine, from a poem she delivers in Territory Ishkueu Territory Woman.

p7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s